Albert Watson

Albert Watson a d’ores et déjà laissé son empreinte en tant que l’un des photographes les plus prolifiques et marquants du monde. Traçant une transversale unique entre photographie de mode, commerciale et artistique, les images créées par Watson sont aujourd’hui des icones connues de tous. Des portraits de Jack Nicholson à Steve Jobs en passant par Kate Moss, des paysages désertiques de Las Vegas  aux artefacts de Toutankhamon, la diversité de son portfolio est sans précédent. Ses photographies, qu’il prend soin de développer lui-même, sont présentes dans les galeries et musées à travers le monde. Photo District News, considéré comme le magazine de référence pour tous les professionnels de l’image, place Albert Watson parmi les vingt photographes les plus influents aux côtés notamment d’Irving Penn et Richard Avedon.

Bien que non-voyant d’un œil depuis sa naissance en 1942 à Edimbourg, en Ecosse, Albert Watson s’initie à la photographie dans le cadre de ses études au Jordanstone College d’Art et Design (Dundee), avant d’intégrer le Royal College of Art de Londres.  En 1970, Watson s’installe à Los Angeles avec son épouse, où il s’adonne à cet art en dilettante avant de se faire remarquer par le directeur artistique de Max Factor, qui lui propose alors ses premiers shootings. Son style distinctif sera remarqué par les magazines américains et européens tells que Mademoiselle, GQ, et Harper’s Bazaar, qui lui propose alors une séance avec Alfred Hitchcock en 1973; ce dernier sera la première d’une longue liste de célébrités à passer devant l’objectif de Watson. En effet, il décroche trois ans plus tard un emploi à Vogue et déménage alors à New York, ce qui marquera le début de sa carrière.

Il compte depuis plus d’une centaine de photos parues en couverture de Vogue ainsi que d’innombrables parutions dans des magazines tels que Rolling Stones ou Harper’s Bazaar, dont une majorité de photos de mode et de portraits de rock stars, rappeurs, acteurs et autres célébrités. Il est aussi à l’origine de centaines de campagnes publicitaires pour des compagnies telles que Prada, Gap, Levi’s, Revlon, ou encore Chanel, mais aussi pour une douzaine de films (« Mémoires d’une Geisha », « Kill Bill », etc.) et a dirigé plus d’une centaine de publicités télévisées.

Parallèlement à ses activités commerciales, Watson a toujours consacré une partie de sa création à des projets artistiques destinés à être exposés dans les musées et galeries d’art. Ces images sont le reflet de ses voyages et intérêts personnels. Qu’il s’agisse d’un charmeur de serpents Marocain, d’un ouvrier Béninois, d’une dominatrice de Las Vegas ou des montagnes escarpées de l’île de Skye, chacune exhale un mélange intense de puissance, de tension et de poésie.

Depuis 2004, son œuvre fut l’objet d’exposition individuelle au Musée d’Art Moderne de Milan Italie, au KunstHaus de Vienne, Autriche, au City Art Center d’Edimbourg, GB, au FotoMuseum d’Anvers, Belgique, à Fotografiska à Stockholm, Suède, ainsi qu’au Multimedia Art Museum de Moscou, Russie.  Cette impressionnant parcours a été récompensé par un Lucie Award, un Grammy Award, trois Andys, un Der Steiger Award, un Hasselblad Masters Award ainsi qu’une Century Medal, prix d’excellence décerné par la Royal Photographic Society soulignant l’ensemble de son œuvre. Enfin, il fut Fait Membre de l'Ordre de l'Empire britannique (OBE) par Sa Majesté Elizabeth II pour sa contribution active à la photographie d’art.

Télécharger

biographie de Albert Watson (pdf)
dossier de press de Albert Watson (pdf)
Share to Facebook Share to Twitter Pintinterest Share to Tumblr


What Do Artists Do All Day? (1/2)


What Do Artists Do All Day? (2/2)


Interview FR3
interview réalisée par FR3 à l'occasion du vernissage de KAOS, le 13 avril 2017.

OPIOM GALLERY

Chemin du Village, 06650 Opio
(20mn de Cannes / 20' from Cannes, FR)
+33 (0)4 93 09 0000
info@opiomgallery.com

FACEBOOK  — TWITTER


©OPIOM GALLERY 2017